Vous êtes ici : Accueil > Mines et souterrains

En cliquant ici, visitez le catalogue.

Référence : MI2020-03

“…a bien deux mille pas dans le creus d’une montaigne” De Bussang au Thillot : retour sur les richesses minières vosgiennes à la Renaissance

Auteur(s) : Francis Pierre & Alain Wéber † - SESAM - 2020

À l’extrême sud de la Lorraine sous les ballons de la chaîne vosgienne, au long de la
Moselle naissante, les villages de Bussang, St-Maurice, Fresse, Le Thillot, Le Ménil,
Ramonchamp, Ferdrupt et Rupt ont été le siège d’une économie montagnarde particulière. L’aventure commencée au milieu du XVIe
siècle avec l’ouverture de mines
d’argent se poursuit aux XVIIe
et XVIIIe
siècles par une métallurgie basée sur l’extraction du cuivre, puis l’exploitation du fer conclut le processus au milieu du XIXe
siècle.
Sur ce territoire façonné par les activités minières et métallurgiques, les traces et les
vestiges souvent méconnus sont encore visibles, fréquemment cachés et protégés par
la forêt.
Les études historiques et archéologiques menées par les membres de la Société d’Étude
et de Sauvegarde des Anciennes Mines ont sorti de l’oubli une histoire et un patrimoine
particulièrement originaux. Parmi ces originalités, la découverte archéologique des modalités de l’invention d’une nouvelle technique utilisant la poudre noire en mine au
Thillot en 1617, a récemment placé ce site en référence internationale. -
************
Des premières techniques d’extractions minières en passant par l’utilisation de la poudre noire, le livre « De Bussang au Thillot : retour sur les richesses minières vosgiennes à la Renaissance », donne toutes les clés pour comprendre l’histoire passionnante des mines vosgiennes !

C’est bel et bien un ouvrage de référence sur l’histoire minière de la Vallée de la Haute-Moselle qui vient de paraître, fruit d’un travail de recherches méticuleux mené par les membres de la Société d’Etude et de Sauvegarde des Anciennes Mines (SESAM) et de son Président, Francis Pierre, * auteur du livre écrit en collaboration avec feu, Alain Weber.

L’ouvrage de 240 pages retrace plus de trente années de recherches historiques et archéologiques réalisées sur le terrain et qui ont permis de mettre au jour un « véritable patrimoine architectural souterrain » sur les hauteurs du Thillot. Les fouilles et les prospections ont permis de recenser pas moins de 300 sites miniers et métallurgiques sur un secteur de près de 100 km2 ! Les nombreuses archives comptables ducales ont permis de « vérifier » et d’étayer solidement les hypothèses des chercheurs.

En 1550, l’histoire minière de la Haute vallée de la Moselle débute avec l’exploitation de filon d’argent sur les communes de Bussang et de Fresse-sur-Moselle. Puis, au fil de ses recherche, Francis Pierre et la SESAM ont démontré que cette région des Vosges du Sud est un site minier majeur au niveau européen et international, notamment avec l’utilisation de la poudre noire à partir de 1617.

Le livre, « De Bussang au Thillot : retour sur les richesses minières vosgiennes à la Renaissance » est le résultat d’un travail de recherches qui a permis d’améliorer significativement les connaissances des techniques de percement, de pompage et d’hydraulique minière, jusqu’à l’utilisation du bois ou encore le traitement mécanique d’enrichissement du minerai.

Quatre galeries de mines ont été classées ou inscrites au titre des Monuments historiques.

Aujourd’hui, le site et le musée des Hautes Mynes, gérés par la commune du Thillot, accueille plus de 20 000 visiteurs chaque année.. Genre : livre neuf

Prix : 20.00 €

Ajouter au caddie

“…a bien deux mille pas dans le creus d’une montaigne” De Bussang au Thillot : retour sur les richesses minières vosgiennes à la Renaissance    

(Cette fiche a été consultée 181 fois.)